Qu'est-ce que produisent une culture qui avance, qui se transforme et un niveau de conscience qui évolue ?

Comment un principe d'évolution tel que "transcender et inclure" s'exprime et se concrétise ?


Un exemple, en France, dans le domaine de l'urbanisme, à Strasbourg : la création d'une tour de 66 logements à énergie positive. (cf résumé et lien vers l'article ci-contre)


2 niveaux "et demi" de la spirale dynamique sont présents simultanément, puisant dans chaque MEME ce qu'il y a de meilleur pour ce projet : 

  • Le vert, pour le côté conscience environnementale et mondocentrique
  • Le vert vif presque jaune pour le "oui, les humains peuvent être bénéfiques pour la planète" et la prise en compte du projet dans sa globalité et ses liens avec d'autres écosystèmes plus grands, 
  • Le orange pour le côté "ce projet est plus grand que d'autres projets dans le monde (66 logements contre 15 à 20 en général), ce qui en fait une "innovation mondiale" (dixit le dirigeant de la société d'ingénierie du bâtiment en charge du projet)

Résumé de l'article (article complet ici)

 

"La ville de Strasbourg (Bas-Rhin) accueillera en 2015 une tour de 66 logements à énergie positive.

(…)

La future tour produira l’équivalent de 100 kWh par mètre carré et par an grâce à des panneaux photovoltaïques, pour une consommation normale légèrement moindre, de l’ordre de 97 kWh/m2.

(…)

Cette consommation comprend non seulement les besoins individuels de chauffage, d’électricité, de ventilation et d’eau chaude sanitaire pour une température intérieure "confortable" de 21 degrés, mais aussi l’énergie utilisée pour les parties communes (ascenseurs, éclairage…) et pour faire fonctionner les appareils domestiques, comme le réfrigérateur, le lave-linge ou la télévision, a précisé M. Bièvre.

(…)

Cette prise en compte globale fait du projet une innovation mondiale, au même titre que sa taille a souligné le dirigeant. Les projets connus d’habitat en énergie positive sont plus petits, de l’ordre de 15 à 20 logements, selon M. Bièvre."


Écrire commentaire

Commentaires : 0