mer.

19

oct.

2016

Le Planning Poker

0 commentaires

jeu.

15

sept.

2016

La ligne de vie : relire ma vie personnelle

3.2-Ma Ligne de Vie relire mon histoire
Fichier Audio/Vidéo MP4 21.7 MB

Cette vidéo est issue du MOOC "Devenir entrepreneur du changement", co-construit et co-animé par HEC Paris et Ticket For change.

 

Introduction au MOOC :

"Ce cours est conçu pour accompagner toutes les personnes qui veulent avoir un impact positif dans la société, mais qui ne savent pas comment agir. Quel que soit votre âge ou votre formation académique, ce cours vous aidera à trouver la voie qui vous correspond pour faire bouger les lignes ! Vous apprendrez comment passer de l’envie à l’idée, et de l’idée à l’action."

0 commentaires

jeu.

15

sept.

2016

Le Blason : trouver ma boussole intérieure

Le blason
Cette vidéo est issue du MOOC "Devenir entrepreneur du changement", co-construit et co-animé par HEC Paris et Ticket For change.

Introduction au MOOC :
"Ce cours est conçu pour accompagner toutes les personnes qui veulent avoir un impact positif dans la société, mais qui ne savent pas comment agir. Quel que soit votre âge ou votre formation académique, ce cours vous aidera à trouver la voie qui vous correspond pour faire bouger les lignes ! Vous apprendrez comment passer de l’envie à l’idée, et de l’idée à l’action."
3.3-Mon blason trouver ma boussole intér
Fichier Audio/Vidéo MP4 28.7 MB
0 commentaires

mar.

09

févr.

2016

Devenez facilitateur de Forum Ouvert !

Les 8,9 et 10 mars 2016 à Lille

 

Qu’est-ce qu’un Forum Ouvert (FO) ? C’est un événement collaboratif qui fait appel à l’intelligence collective (de 5 à 2000 personnes), pour répondre à un sujet complexe et partagé.

 

Les objectifs de la formation : acquérir la posture de facilitateur de FO, savoir développer un processus collaboratif de type FO.

 

C’est une formation expérientielle, qui vous permettra dès le premier jour de vivre un FO, le deuxième jour d’en comprendre le processus, et le troisième jour de le mettre en pratique.

 

Pour vous inscrire et/ou en savoir plus : Ingrid fourny, ingrid.fourny@univ-catholille.fr, 03 59 56 79 21, www.lesateliershumanicite.fr

3 commentaires

ven.

15

janv.

2016

Upcycle Forum le 13 mars 2016

Upcycle forum est un évènement innovant dédié aux solutions de l’économie circulaire à impact positif.

 

Pour la première fois en France, un évènement présente des solutions concrètes existantes et réunit des acteurs du monde entier dans un forum ouvert et inspirant.

 

L’UPcycle Forum est une journée dédiée aux professionnels des secteurs public et privé. Vous y découvrirez l’avant-garde des solutions en matière d’économie circulaire à impact positif et comment elle s’applique aux entreprises et aux territoires.

 

Avec le Upcycle Forum, nous souhaitons montrer aux entrepreneurs et représentants des collectivités qu’il est déjà possible de se lancer dans une économie circulaire positive capable de former des écosystèmes résilients économiquement et écologiquement.

 

http://upcycleforum.org

 

13 avril 2016 @ 9 h 00 min - 18 h 00 min

La MAS (Maison des Associations de Solidarité)

18 Rue des Terres au Curé 75013 Paris France

Coût : 95 € - 125 €

12 commentaires

mer.

15

juil.

2015

Otto Scharmer et l'excellent MOOC ""Transformer l'Entreprise, la Societé, et Soi"

Otto Scharmer et son équipe du MIT lance une 2nde édition de l'excellent MOOC "Transformer l'Entreprise, la Societé, et Soi".


S'inscrire au MOOC : https://www.edx.org/course/u-lab-transforming-business-society-self-mitx-15-671x


Ce cours cherche à faire émerger des pionniers en capacité d’innover pour une économie et une société plus durable. Il s’articule à partir des trois questions suivantes:


1. Transformation du capitalisme: Comment le capitalisme et la société peuvent évoluer à partir de leurs formes actuelles aux nouvelles formes futures qui créent un bien-être pour tous (la société 4.0) ?

2. L’innovation collaborative (multi-acteurs): Quel genre de leadership est nécessaire pour innover à l'échelle d'un éco-système d’acteurs et de partenaires?

3. « Presencing » (Introspection) : Comment pouvons-nous accéder à notre « soi » authentique - notre plus haut potentiel - et agir à partir de cet état élevé de conscience?


Le cours facilite ce cheminement vers la connaissance de soi et s’organise autour de trois fils rouges :

1. Réflexion personnelle: Chaque session présentera une pratique spécifique de réflexion qui aideront les participants dans la

connaissance de soi : (Qui suis-je? Qu'est-ce que mon voyage et du travail)

2. Pratiques collaboratives: Chaque session mettra l'accent sur de nouvelles pratiques collaboratives qui aiguisent les capacités d’écoute, d’observation et le dialogue.

3. Pratiques sociétale: Le troisième fil rouge traite de la transformation du capitalisme ("la société 4.0"), la durabilité, et notre rôle en matière de leadership participatif (multi-acteurs, multi-secteur, multi-disciplinaire) pour l'innovation et le changement d’échelle.


Afin «d'explorer l'avenir en faisant», chaque participant est invité à élaborer un prototype qui relie les trois fils - le personnel, relationnel, et les dimensions systémiques.

0 commentaires

mer.

01

juil.

2015

2014 en 365 initiatives pour réinventer notre monde

2014 en 365 INITIATIVES pour réinventer
Document Adobe Acrobat 10.0 MB

Edito de Fabien Baceiredo - Fondateur d’Efficycle


"À travers cette 3ème publication, nous vous proposons de découvrir 365 initiatives qui représentent selon nous des solutions significatives au changement de paradigme actuellement en cours. La sélection de ces 365 initiatives n’a pas été chose aisée sur les 20 000 repérées par Efficycle cette année, mais elles ont toutes un point commun : la preuve que chacun de nous peut avoir une action impactante pour un monde plus viable et solidaire.

Lire la suite 0 commentaires

ven.

12

juin

2015

La Sophocratie, pour une entreprise éveillée !

La Sophocratie est un mode de gouvernance qui permet de faire émerger l’essence, la capacité d’innovation et le potentiel collectif de l’organisation… en la libérant des egos et donc des peurs et des ambitions individuelles qui nuisent à l’organisation.  


C’est une pratique pour les organisations en recherche de davantage d’efficacité et d’agilité dans leur organisation, leur processus de décision et leurs réunions.


La Sophocratie, pour une entreprise éveillée !

Le prochain cursus de Sophocratie démarre les 23 et 24 juillet 2015 chez Integral Vision, 3 Square de Châtillon, 75014 Paris.


Le programme d’accompagnement s’étend sur deux ans. Il fonctionne par groupes (ou promotions) de partenaires et les membres d’une promotion suivent ensemble le même programme durant les deux ans (coût pour les 2 ans : 1800 euros TTC)


Contact : Christine Guinebretière

06 60 67 24 38

cguinebretiere@integralvision.fr


En savoir plus : Sophocratie



0 commentaires

mer.

20

mai

2015

La spirale dynamique appliquée aux organisations, selon Frédéric Laloux

2 commentaires

jeu.

26

juin

2014

Marc Halévy : 5 ruptures, 5 principes

Huit slides radicales, où Marc Halévy dresse un bilan sans appel de là où nous en sommes de notre histoire.

On y sent l'urgence d'accélérer le changement, un appel, un encouragement.

Avant de sombrer dans le désespoir ?

 

Télécharger le pdf ci-dessous, ou retrouver-le en ligne ici.

Marc-Halévy-Cinq-ruptures-cinq-principes
Document Adobe Acrobat 402.3 KB
1 commentaires

ven.

14

mars

2014

Synthèse des ateliers de Bercy (juin 2013)

TELECHARGER LE DOCUMENT CI-DESSOUS

 

"Les sociétés connaissent dans le monde entier des mutations profondes, accentuées par la crise financière que nous traversons depuis 2008. 

 

Cette crise se présente en effet comme l’amorce d’une véritable métamorphose des systèmes de croissance, qui bouleverse en profondeur les structurations économiques, sociales et sociétales de nombreux pays. 

 

Face à ce bouleversement, les entreprises françaises doivent revisiter intégralement leurs habitudes, leurs pratiques et leurs modes de fonctionnement.

 

Entreprendre autrement revient à manager autrement les entreprises. 

La structure managériale française est en effet très verticale. Or cette verticalité est un inconvénient majeur, car pour entreprendre autrement il faut faire en sorte que chacun puisse devenir intrapreneur.

Les entreprises doivent également se tourner vers une économie plurielle, c’est-à-dire comprendre la complexité nouvelle des sociétés.

Entreprendre autrement revient aussi à agir d’une autre manière avec des contraintes nouvelles – environnementales, notamment. 

 

Quelques pistes pour aider les entreprises à entreprendre autrement :

  • Mieux comprendre le monde dans lequel on vit
  • Remettre l’usager et les salariés au coeur de la chaîne de conception
  • Impliquer les salariés dans la stratégie de l’entreprise (conseil d’administration, actionnariat, sociétariat, gouvernance...)
  • Repenser l’innovation technologique et scientifique comme une réponse à de vrais besoins sociétaux ou familiaux.
  • Raccourcir le cycle de production et s’ancrer dans une économie de proximité
  • Poursuivre la recherche autour d’une notion capitale : celle des actifs immatériels
Synthese_Ateliers_Bercy_1819juin_2013.pd
Document Adobe Acrobat 252.0 KB
Lire la suite 0 commentaires

dim.

16

févr.

2014

Et si on osait montrer notre positivité ?

ET SI ON OSAIT MONTRER NOTRE POSITIVITE ?

Par ces temps de crises, ce pourrait être indécent…. 

Mais nous ne pourrons plus longtemps cacher cette soif que certains ne sauraient voir.

Cette soif d'espoir, de créativité, de solidarité, de changement, de métamorphose qui parcourt le monde entier.

Soif d'un futur choisi, possible, désirable.

 

ILS NE PENSENT QU'A çA !

Changer de système économique, changer de paradigme - et même le monde ! -, faire du social business, manager responsable, être agile, cultiver le bien-être relationnel, inventer de nouveaux modèles de développement, coopérer, co-créer, se co-développer,...

De tous bords, de toutes sensibilités, des entreprises, des associations, des ONG, des collectivités, des hommes, des femmes y croient, se donnent le droit de rêver, de bouger les lignes, d'agir. Moi aussi.

 

FAIRE SON COMING OUT

Nous avons tous une responsabilité essentielle. 

Et je prends ma part de responsabilité...

 

Facilitatrice pour le développement et l'évolution des personnes et des organisations,
Détectrice de potentiels de développement, innovation et new business,
Spécialiste des nouvelles émergences et mutations sociétales, culturelles et économiques,

 

...j'accompagne les personnes et les organisations dans les évolutions fondamentales que ces émergences et mutations impliquent en privilégiant l’expérimentation, le vécu, l’opérationnel, l’action-learning et le "co" : intelligence collective, management collaboratif, coopération, co-design, CODEV...

 

En tant que facilitatrice, j'ai décidé que je pouvais contribuer, à mon échelle, à la métamorphose indispensable que nous devons faire subir à nos modèles de développement.

J'ose dire que j'aime me définir comme un véritable agent de créativité et d'évolution.

J'ose dire que je crée et mets en oeuvre des solutions concrètes et innovantes pour y parvenir. 

Et je l'avoue : cela me procure beaucoup d'enthousiasme, de positivité, d'énergie et de courage.

 

Faites comme moi, faites votre coming out !

Let's be the change we want to see in the world !

 

Nathalie Menet

 

Nous rejoindre, échanger, interagir, agir ensemble :

linkedin

mail

doyoubuzz 

site

blog

scoop it

0 commentaires

dim.

20

oct.

2013

Rapport pour une économie positive, présidé par Jacques Attali

Selon Jacques attali et les membres du groupe de réflexion "Pour une économie positive", voilà à quoi pourrait ressembler le monde en 2030, si l’économie ne devient pas davantage positive :

Plus l’homme verse dans l’individualisme, moins il est enclin à prendre en compte l’intérêt des autres, présent et futur ; et plus il oriente ses productions vers les besoins les plus immédiats et les plus changeants, plus il est indifférent aux besoins de long terme. 

 

D’où, si c'est choix d'humanité qui est fait, la dégradation encore à venir des enjeux fondamentaux tels que :

 

Raretés écologiques : énergie, eau, alimentation, biodiversite

Changement climatique

Usage des technologies

Creusement des inégalités

Précarité des seniors

Explosion urbaine

Chômage massif des jeunes

Sécurité

Gouvernance mondiale

Démocratie

 

Cela peut provoquer, en réaction, la propagation d’idéologies privilégiant le temps long et l’altruisme. Leur manifestation dépendra du contexte dans lequel elles pourraient se déployer : démocratique ou totalitaire, laïc ou religieux. 

La montée, sous mille formes, d’idéologies fondamentalistes, globales et rassurantes est tout à fait possible.

Trente ans de totalitarisme, dans une vaste partie du monde, ne sont donc pas à exclure.

Une réorientation du système économique, social et politique mondial est donc impérative.

Il ne s’agit pas d’interrompre la mondialisation ou d’en sortir, mais de réussir à la maîtriser, la réguler et la moraliser. Concilier démocratie, marché et long terme, tel est le grand enjeu de demain.

Telle est la mission de l’économie positive.

 

Cette mission passe par cinq défis, qui sont à relever avant 2030 :

Les défis écologiques

Les défis scientifiques et technologiques

Les défis de la pauvreté

Les défis politiques

Les défis spirituels et idéologiques

 

Comment accélérer le passage à l’économie positive, comment aider à résoudre la crise actuelle ?

Qu'est-ce que l'économie positive pourrait apporter ? Quelles sont ses qualités, ses fonctionnements ?

L'économie positive remet la finance à sa place, et permet de construire un capitalisme patient

Elle est créatrice d’emplois de bonne qualite

Elle renforce le bien-être des citoyens et la performance économique

Elle répond à une demande sociale profonde de sens et de justice

Elle est rentable, efficace et créatrice de valeur, et source d’autonomisation

Dans un contexte d'économie positive, les nouvelles technologies favorisent l’altruisme


Lire la suite 0 commentaires

sam.

27

juil.

2013

Qu'est-ce que produisent une culture qui avance, qui se transforme et un niveau de conscience qui évolue ?

Comment un principe d'évolution tel que "transcender et inclure" s'exprime et se concrétise ?


Un exemple, en France, dans le domaine de l'urbanisme, à Strasbourg : la création d'une tour de 66 logements à énergie positive. (cf résumé et lien vers l'article ci-contre)


2 niveaux "et demi" de la spirale dynamique sont présents simultanément, puisant dans chaque MEME ce qu'il y a de meilleur pour ce projet : 

  • Le vert, pour le côté conscience environnementale et mondocentrique
  • Le vert vif presque jaune pour le "oui, les humains peuvent être bénéfiques pour la planète" et la prise en compte du projet dans sa globalité et ses liens avec d'autres écosystèmes plus grands, 
  • Le orange pour le côté "ce projet est plus grand que d'autres projets dans le monde (66 logements contre 15 à 20 en général), ce qui en fait une "innovation mondiale" (dixit le dirigeant de la société d'ingénierie du bâtiment en charge du projet)

Résumé de l'article (article complet ici)

 

"La ville de Strasbourg (Bas-Rhin) accueillera en 2015 une tour de 66 logements à énergie positive.

(…)

La future tour produira l’équivalent de 100 kWh par mètre carré et par an grâce à des panneaux photovoltaïques, pour une consommation normale légèrement moindre, de l’ordre de 97 kWh/m2.

(…)

Cette consommation comprend non seulement les besoins individuels de chauffage, d’électricité, de ventilation et d’eau chaude sanitaire pour une température intérieure "confortable" de 21 degrés, mais aussi l’énergie utilisée pour les parties communes (ascenseurs, éclairage…) et pour faire fonctionner les appareils domestiques, comme le réfrigérateur, le lave-linge ou la télévision, a précisé M. Bièvre.

(…)

Cette prise en compte globale fait du projet une innovation mondiale, au même titre que sa taille a souligné le dirigeant. Les projets connus d’habitat en énergie positive sont plus petits, de l’ordre de 15 à 20 logements, selon M. Bièvre."


0 commentaires

lun.

15

juil.

2013

Expérimentale et innovante, la permaculture pourrait-elle cependant aider les entreprises à faire évoluer leur management ?

  • Avoir une vision holistique
  • Etre autonome et responsable tout en sachant travailler en équipe et prendre soin des autres
  • Comprendre le fonctionnement en écosystèmes
  • Optimiser
  • Rechercher l'efficience plus que l'efficacité
  • Faire le plus possible avec le moins de ressources possibles
  • Observer la vie pour savoir quoi faire
  • Etre dans une dynamique de co-développement
  • Se savoir inter-dépendant et engagé dans des systèmes beaucoup plus larges que celui de l'activité elle-même
  • ...

 

La permaculture serait-elle une des expressions possibles du niveau intégral de la spirale dynamique ?


0 commentaires

mer.

20

févr.

2013

Les 10 tendances qui bousculent la relation consommateurs-distributeurs-marques

10 tendances qui peuvent structurellement et en profondeur transformer le marketing, ses pratiques, ses enjeux, et impacter durablement les business models de demain.

 

Résumé
Les consommateurs s'affranchissent des distributeurs, les distributeurs proposent de nouveaux formats, les marques tentent de contourner les distributeurs en s'adressant directement aux clients : la relation consommateur - distributeur - marque évolue et se redessine.

Revue de 10 tendances qui font bouger les business models….

 

1 - De nouvelles formes de consommation : la consommation collaborative, la consommation responsable 
2 - Les consommateurs en contact direct avec les producteurs : circuits courts du producteur au consommateur, nouvelles stratégies des marques(contacts directs avec les consommateurs)
3 - Big Data

4 - Internet des objets

5 - Mobilité

6 - DoItYourself et production décentralisée

7 - Crowdsourcing : l'appel à la foule pour imaginer, créer, qualifier, choisir, ...

8 - Communautés créatives

9 - Crowdfunding

10 - L'accès plus que la possession


Lire l'article complet sur With Out Model

4 commentaires

ven.

23

nov.

2012

ROUMICS 2012, "Innovation sociale et numérique"

En partenariat avec m.e.u.h Lab et le collectif Catalystl’association ANIS organise les 23 et 24 novembre 2012 un nouvel événement ROUMICS - 

 

"Les Rencontres OUvertes du Multimédia et de l’Internet Citoyen et Solidaire" 

 

- des rencontres devenues incontournables au fil des ans en région Nord-Pas de Calais pour tous les acteurs intéressés par le numérique et ses usages.

 

Cette 9ème édition des ROUMICS porte sur le thème « Innovation sociale et numérique » (avec un focus sur l’art numérique).

L’événement aura lieu les vendredi 23 et samedi 24 novembre 2012 à l’Imaginarium (La Plaine Images - Tourcoing).

 

En savoir plus sur les ROUMICS

http://www.roumics.com/les-roumics/innovation-sociale-et-numerique/

 

En savoir plus sur Catalyst

http://www.catalyst-initiative.org/


 

3 commentaires

mer.

21

nov.

2012

Teragora, le réseau intelligent

L'objectif de Teragora est de créer un espace de discussion universel permettant à chacun de contribuer à l'évolution de notre société.


Sur Teragora, les discussions sont nécessairement associées à une idée. L'enjeu à ce stade est de permettre à tous les participants de débattre en même temps, d'une même idée, tout en conservant la lisibilité nécessaire. Pour obtenir ce résultat, Teragora structure toutes les discussions en réseau à savoir que seules les personnes en contact peuvent discuter ensemble.


La diminuation du nombre d'interlocuteurs, paradoxalement à ce que l'on peut penser, a deux effets bénéfiques :
- elle stimule la participation individuelle

- elle augmente la qualité des échanges par le fait que les arguments les plus pertinents de chaque discussion ont tendance à mieux se propager

 

La structure en réseau quant à elle, assure la cohérence nécessaire quelque soit le nombre de participants.

L'idéosphère désigne le réseau des idées. Les idées sont toutes liées et il n'existe pas de sujet de réflexion qui soit totalement indépendant. La conséquence, c'est que pour traiter correctement un sujet il est nécessaire de l'étudier dans le détail, au niveau de chaque idée, tout en bénéficiant d'une vision globale.


Sur Teragora les sujets et les idées peuvent être associées par des liens hiérarchiques. Ces relations permettent :


- d'approfondir les réflexions autant que nécessaire

- d'appréhender les sujets dans leur contexte, en tenant compte de l'ensemble de leurs relations

- de repérer les sujets sensibles


Ce dernier point, obtenu par l'identification des sujets possédant le plus de liens permet de mettre en évidence les sujets qui méritent plus d'attention.


La création de ce réseau de réflexion permettant l'identification de nos priorités à l'échelle d'une société est l'objectif ultime du projet Teragora.

 

2 commentaires

dim.

18

nov.

2012

Les mutations à l'oeuvre actuellement, qui modifient le coeur des structures de notre société

Nouveaux usages, nouveaux comportements, mutations des systèmes de production et d'organisation, nouveau management, économie collaborative....

0 commentaires

ven.

16

nov.

2012

Brain Power: From Neurons to Networks

Brain Power: From Neurons to Networks is a 10-minute film and an accompanying TED Book.

 

http://letitripple.org/

 

Based on new research on how to best nurture children’s brains from Harvard University’s Center on the Developing Child and University of Washington’s I-LABS, the film explores the parallels between a child’s brain development and the development of the global brain of Internet, offering insights into the best ways to shape both.

 

The film and TEDBook launched at the California Academy of Sciences on November 8, 2012.

 

Over the course of 6 months, we asked people from all over the world to send videos of themselves feeling their heartbeat and thinking about what it means. This is the film that unfolded...

 

0 commentaires

sam.

03

nov.

2012

L’éloge de la métamorphose, un texte d'Edgar Morin, publié dans Le Monde, le 9 janvier 2010

Edgar Morin est sociologue et philosophe. Né en 1921, il est directeur de recherches émérite au CNRS, président de l’Agence européenne pour la culture (Unesco) et président de l’Association pour la pensée complexe.
Edgar Morin est sociologue et philosophe. Né en 1921, il est directeur de recherches émérite au CNRS, président de l’Agence européenne pour la culture (Unesco) et président de l’Association pour la pensée complexe.

L’éloge de la métamorphose, un texte d'Edgar Morin, publié dans Le Monde, le 9 janvier 2010.

Toujours d'actualité, toujours inspirant…. Des idées que l'on retrouve aussi dans son livre "La Voie" (Fayard 2011).


Quand un système est incapable de traiter ses problèmes vitaux, il se dégrade, se désintègre ou alors il est capable de susciter un meta-système à même de traiter ses problèmes : il se métamorphose. Le système Terre est incapable de s’organiser pour traiter ses problèmes vitaux : périls nucléaires qui s’aggravent avec la dissémination et peut-être la privatisation de l’arme atomique ; dégradation de la biosphère ; économie mondiale sans vraie régulation ; retour des famines ; conflits ethno-politico-religieux tendant à se développer en guerres de civilisation.

L’amplification et l’accélération de tous ces processus peuvent être considérées comme le déchaînement d’un formidable feed-back négatif, processus par lequel se désintègre irrémédiablement un système.


Le probable est la désintégration. L’improbable mais possible est la métamorphose. Qu’est-ce qu’une métamorphose ? Nous en voyons d’innombrables exemples dans le règne animal. La chenille qui s’enferme dans une chrysalide commence alors un processus à la fois d’autodestruction et d’autoreconstructionselon une organisation et une forme de papillon, autre que la chenille, tout en demeurant le même. La naissance de la vie peut être conçue comme la métamorphose d’une organisation physico-chimique, qui, arrivée à un point de saturation, a créé la méta-organisation vivante, laquelle, tout en comportant les mêmes constituants physico-chimiques, a produit des qualités nouvelles.

La formation des sociétés historiques, au Moyen-Orient, en Inde, en Chine, au Mexique, au Pérou constitue une métamorphose à partir d’un agrégat de sociétés archaïques de chasseurs-cueilleurs, qui a produit les villes, l’Etat, les classes sociales, la spécialisation du travail, les grandes religions, l’architecture, les arts, la littérature, la philosophie. Et cela aussi pour le pire : la guerre, l’esclavage.

 

A partir du XXIe siècle se pose le problème de la métamorphose des sociétés historiques en une société-monde d’un type nouveau, qui engloberait les Etats-nations sans les supprimer. Car la poursuite de l’histoire, c’est-à-dire des guerres, par des Etats disposant des armes d’anéantissement, conduit à la quasi-destruction de l’humanité. Alors que, pour Fukuyama, les capacités créatrices de l’évolution humaine sont épuisées avec la démocratie représentative et l’économie libérale, nous devons penser qu’au contraire c’est l’histoire qui est épuisée et non les capacités créatrices de l’humanité.


L’idée de métamorphose, plus riche que l’idée de révolution, en garde la radicalité transformatrice, mais la lie à la conservation (de la vie, de l’héritage des cultures). Pour aller vers la métamorphose, comment changer de voie ?Mais s’il semble possible d’en corriger certains maux, il est impossible de même freiner le déferlement techno-scientifico-économico-civilisationnel qui conduit la planète aux désastres. Et pourtant l’Histoire humaine a souvent changé de voie. Tout commence, toujours, par une innovation, un nouveau message déviant, marginal, modeste, souvent invisible aux contemporains. Ainsi ont commencé les grandes religions : bouddhisme, christianisme, islam. Le capitalisme se développa en parasite des sociétés féodales pour finalement prendre son essor et, avec l’aide des royautés, les désintégrer.


La science moderne s’est formée à partir de quelques esprits déviants dispersés, Galilée, Bacon, Descartes, puis créa ses réseaux et ses associations, s’introduisit dans les universités au XIXe siècle, puis au XXe siècle dans les économies et les Etats pour devenir l’un des quatre puissants moteurs du vaisseau spatial Terre. Le socialisme est né dans quelques esprits autodidactes et marginalisés au XIXe siècle pour devenir une formidable force historique au XXe. Aujourd’hui, tout est à repenser. Tout est à recommencer. Tout en fait a recommencé, mais sans qu’on le sache. Nous en sommes au stade de commencements, modestes, invisibles, marginaux, dispersés. Car il existe déjà, sur tous les continents, un bouillonnement créatif, une multitude d’initiatives locales, dans le sens de la régénération économique, ou sociale, ou politique, ou cognitive, ou éducationnelle, ou éthique, ou de la réforme de vie.


Ces initiatives ne se connaissent pas les unes les autres, nulle administration ne les dénombre, nul parti n’en prend connaissance. Mais elles sont le vivier du futur. Il s’agit de les reconnaître, de les recenser, de les collationner, de les répertorier, et de les conjuguer en une pluralité de chemins réformateurs. Ce sont ces voies multiples qui pourront, en se développant conjointement, se conjuguer pour former la voie nouvelle, laquelle nous mènerait vers l’encore invisible et inconcevable métamorphose. Pour élaborer les voies qui se rejoindront dans la Voie, il nous faut nous dégager d’alternatives bornées, auxquelles nous contraint le monde de connaissance et de pensée hégémoniques. Ainsi il faut à la fois mondialiser et démondialiser, croître et décroître, développer et envelopper.


L’orientation mondialisation/démondialisation signifie que, s’il faut multiplier les processus de communication et de planétarisation culturelles, s’il faut que se constitue une conscience de "Terre-patrie", il faut aussi promouvoir, de façon démondialisante, l’alimentation de proximité, les artisanats de proximité, les commerces de proximité, le maraîchage périurbain, les communautés locales et régionales.


L’orientation "croissance/décroissance" signifie qu’il faut faire croître les services, les énergies vertes, les transports publics, l’économie plurielle dont l’économie sociale et solidaire, les aménagements d’humanisation des mégapoles, les agricultures et élevages fermiers et biologiques, mais décroître les intoxications consommationnistes, la nourriture industrialisée, la production d’objets jetables et non réparables, le trafic automobile, le trafic camion (au profit du ferroutage).


L’orientation développement/enveloppement signifie que l’objectif n’est plus fondamentalement le développement des biens matériels, de l’efficacité, de la rentabilité, du calculable, il est aussi le retour de chacun sur ses besoins intérieurs, le grand retour à la vie intérieure et au primat de la compréhension d’autrui, de l’amour et de l’amitié.Il ne suffit plus de dénoncer. Il nous faut maintenant énoncer. Il ne suffit pas de rappeler l’urgence. Il faut savoir aussi commencer par définir les voies qui conduiraient à la Voie. Ce à quoi nous essayons de contribuer. Quelles sont les raisons d’espérer ? Nous pouvons formuler cinq principes d’espérance.


1. Le surgissement de l’improbable. Ainsi la résistance victorieuse par deux fois de la petite Athènes à la formidable puissance perse, cinq siècles avant notre ère, fut hautement improbable et permit la naissance de la démocratie et celle de la philosophie. De même fut inattendue la congélation de l’offensive allemande devant Moscou en automne 1941, puis improbable la contre-offensive victorieuse de Joukov commencée le 5 décembre, et suivie le 8 décembre par l’attaque de Pearl Harbor qui fit entrer les Etats-Unis dans la guerre mondiale.


2. Les vertus génératrices/créatrices inhérentes à l’humanité. De même qu’il existe dans tout organisme humain adulte des cellules souches dotées des aptitudes polyvalentes (totipotentes) propres aux cellules embryonnaires, mais inactivées, de même il existe en tout être humain, en toute société humaine des vertus régénératrices, génératrices, créatrices à l’état dormant ou inhibé.


3. Les vertus de la crise. En même temps que des forces régressives ou désintégratrices, les forces génératrices créatrices s’éveillent dans la crise planétaire de l’humanité.4. Ce à quoi se combinent les vertus du péril : « Là où croît le péril croît aussi ce qui sauve. » La chance suprême est inséparable du risque suprême.


5. L’aspiration multimillénaire de l’humanité à l’harmonie (paradis, puis utopies, puis idéologies libertaire /socialiste/communiste, puis aspirations et révoltes juvéniles des années 1960). Cette aspiration renaît dans le grouillement des initiatives multiples et dispersées qui pourront nourrir les voies réformatrices, vouées à se rejoindre dans la voie nouvelle.


L’espérance était morte. Les vieilles générations sont désabusées des faux espoirs. Les jeunes générations se désolent qu’il n’y ait plus de cause comme celle de notre résistance durant la seconde guerre mondiale. Mais notre cause portait en elle-même son contraire. Comme disait Vassili Grossman de Stalingrad, la plus grande victoire de l’humanité était en même temps sa plus grande défaite, puisque le totalitarisme stalinien en sortait vainqueur. La victoire des démocraties rétablissait du même coup leur colonialisme. Aujourd’hui, la cause est sans équivoque, sublime : il s’agit de sauver l’humanité.


L’espérance vraie sait qu’elle n’est pas certitude. C’est l’espérance non pas au meilleur des mondes, mais en un monde meilleur. L’origine est devant nous, disait Heidegger. La métamorphose serait effectivement une nouvelle origine.

 

 

0 commentaires

sam.

03

nov.

2012

Aller plus loin avec Edgar Morin : Les 7 réformes nécessaires au XXIème siècle

0 commentaires

sam.

03

nov.

2012

Rassembler pour collaborer

Introduction aux processus de collaboration: identifier les situations complexes, reconnaître les types de leadership, s'initier au World Café et au Forum ouvert. Un SlideShare de Grisvert.

 

ven.

19

oct.

2012

L'imminente métamorphose des organisations...

Nouveaux modes de pensée et d'action pour nouveau paradigme...

Découvrez pourquoi les organisations doivent opérer une métamorphose nécessaire, vitale, et dès maintenant !

 

Suivre notre Scoop it :

L'imminente métamorphoses des organisations

 

Lire la newsletter Prospect-Ray : cliquer ici

 

PS : Pour tout atelier ou séminaire réalisé avant le 30 novembre 2012,bénéficiez gratuitement de notre option prospective :

Jusqu'où peut-on aller trop loin ?

 

 

 

0 commentaires

jeu.

18

oct.

2012

Business Model Arena - Jetez-vous dans l'arène le 22/10/12

  • Nouvelles façons de réfléchir
  • Construire des modes d'action différents
  • Redéfinir les modes de production ou les modes d'accès au produit ou au service
  • ....

Bref, les entrepreneurs, créateurs, innovateurs, chercheurs s'occupent de votre futur !

 

Le 22 octobre 2012, jetez-vous dans la Business Model Arena
@comptoir général - 80, quai de Jemmapes Paris

5 équipes, 3 projets, Business model contest, live crowdfunding...

 

Retrouver toutes les infos sur le site Without Model.

 

A SUIVRE....

 

 

 

0 commentaires

dim.

03

juin

2012

Qu'est-ce que la perspective intégrale ?

On entend de plus en plus parler de la philosophie intégrale. Bill Clinton lui-même citait encore Ken Wilber, son plus fameux représentant, lors d'une conférence à Davos il y a quelques années.


Cette philosophie trouve ses racines chez les romantiques allemands comme Schelling, les philosophes français du XXème siècle comme Bergson ou Teilhard de Chardin, les mystiques indiens comme Sri Aurobindo et, de nos jours, chez différents visionnaires américains comme Don Beck, Steve Mcintosh, Terry Patten ou Andrew Cohen. Différentes initiatives existent également comme Integral Life, Boulder Integral, Integral Awakening, … 


Mais disent-ils tous la même chose ? Existe-t-il une seule définition du modèle intégral ? Est-ce uniquement une théorie ou est-elle porteuse de nouvelles valeurs propices à l'émergence d'une nouvelle culture comme la philosophie des lumières en son temps ?


Le professeur Tom Steininger, spécialiste allemand de la philosophie intégrale, nous permettra d'y voir plus clair et nous donnera l’occasion de découvrir ensemble ce que cela signifie de regarder au travers d'une perspective intégrale. 


Comme il le dit lui-même "Le modèle Integral est un modèle cognitif étonnant mais il y a plus. C’est d’abord une prise de conscience, où l'intérieur et l'extérieur, l'individu et le collectif se rencontrent."

 

Le 11 juin 2012, à L'Entrepôt, Paris XIVème

S'inscrire ou en savoir plus : site d'Integral Vision

 

 

 

6 commentaires

dim.

03

juin

2012

Une expérience "d'étonnement philosophique" (détonnement philosophique) !

Les Evolutionnaires, une association qui souhaite contribuer à l'évolution de la conscience humaine et de la culture, invite le public à faire une expérience "d'étonnement philosophique" (détonnement philosophique :-) à partir du sujet suivant : 

 

Masculin / Féminin, où en sommes-nous

avec la question du genre ?


La proposition ? Explorer cette thématique dans un dialogue collectif, partager expériences et idées et s'ouvrir à d'autres perspectives.

 

Café Livres, 35 Rue Bouchers à Lille,

Mercredi 6 juin 2012 de 19h30 à 21h

 

S'inscrire à l'événement Facebook : http://www.facebook.com/events/390674350978979/

 

 

 

0 commentaires

lun.

28

mai

2012

Rencontre Ouverte Catalyst le 31 mai 2012 : Spéciale Open Data

Réunion publique le 31 mai au café citoyen, spéciale "Open Data" avec Simon Chignard 
Rencontre ouverte à tous le jeudi 31 mai à18h30 au Café Citoyen :
Présentation de nouveaux projets, point sur les projets engagés ou suivis par Catalyst, échange d’infos, de méthodologies, présentations.


Ce mois-ci, nous profitons de la présence de Simon Chignard, vice-président de la Cantine numérique rennaise et auteur du livre "Open Data, comprendre l’ouverture des données publiques" qui présentera un panorama des actions engagées en France sur le sujet de l’appropriation par le public :


Que faire avec les données ouvertes ?
L’open data n’est pas simplement une affaire de développeurs d’applications mobiles ! Pourquoi et comment faciliter l’appropriation des données ouvertes par les associations et le grand public ? Quel est le rôle des tiers-lieux dans l’animation des démarches open data en France ? Simon Chignard, vice-président de la Cantine numérique rennaise et auteur du livre "Open Data, comprendre l’ouverture des données publiques" présentera un panorama des actions engagées en France sur le sujet de l’appropriation par le public.


Les réunions publiques Catalyst ont lieu chaque dernier jeudi du mois.

En savoir plus : http://www.catalyst-initiative.org/

 

 

 

0 commentaires

jeu.

24

mai

2012

IC, CC, SC, qu'est-ce que c'est ?

IC : INTELLIGENCE COLLECTIVE

Lire la suite pour découvrir la CC (Conscience Collective) et la SC (Sagesse Collective)

 

L'intelligence collective désigne les capacités cognitives d'une communauté résultant des interactions multiples entre ses membres (ou agents). Les éléments portés à la connaissance des membres de la communauté font qu'ils ne possèdent qu'une perception partielle de l'environnement et n'ont pas conscience de la totalité des éléments qui influencent le groupe. Des agents au comportement très simple peuvent ainsi accomplir des tâches apparemment très complexes grâce à un mécanisme fondamental appelé synergie. Sous certaines conditions particulières, la synergie créée par la collaboration fait émerger des facultés de représentation, de création et d'apprentissage supérieures à celles des individus isolés.

 

(source et plus d'infos : http://fr.wikipedia.org/wiki/Intelligence_collective)

 

 

CC : CONSCIENCE COLLECTIVE

 

La notion de conscience collective se rapporte aux croyances et comportements partagés dans une collectivité et fonctionnant comme une force séparée et généralement dominante par rapport à la conscience individuelle. Selon cette théorie, une société, une nation, un groupe constituerait une entité se comportant comme un individu global.


L’expression a été d’abord utilisée par le sociologue Émile Durkheim (1858-1917) dans plusieurs de ses ouvrages1. La notion a été reprise par d’autres sociologues et psychologues par la suite, comme Maurice Halbwachs en 19392.Dans La Psychologie des Foules (1895)3, Gustave Le Bon définit la foule par ces termes : "Une réunion d'individus quelconques, quels que soient leur nationalité, leur profession ou leur sexe, quels que soient aussi les hasards qui les rassemblent". Le Bon dit alors que lorsque ces individus se rassemblent, il "se forme une âme collective, transitoire sans doute, mais présentant des caractères très nets. La collectivité devient alors ce que, faute d'une expression meilleure, j'appellerai une foule organisée, ou, si l'on préfère, une foule psychologique. Elle forme un seul être et se trouve soumise à la loi de l'unité mentale des foules."

 

(source et plus d'infos : http://fr.wikipedia.org/wiki/Conscience_collective)

 

 

SC : SAGESSE COLLECTIVE

 

Si la compétence des experts est un ingrédient important d’une bonne décision collective, de récents travaux tendent à souligner l’importance au moins aussi grande de la diversité cognitive : c’est la variété de points de vue, même limités, sur une question donnée qui fait la qualité de la décision globale. Cette controverse sur la sagesse ou la folie des foules traverse la philosophie politique parce qu’il touche du doigt un des principaux arguments en faveur de la démocratie : depuis le fameux débat qui opposait Aristote à Platon sur la sagesse respective des profanes et des experts, la question se pose de savoir si l’on peut défendre la démocratie non seulement pour des raisons de principe, mais également pour des raisons instrumentales.

 

En d’autres termes, la sagesse collective ne fournit-elle pas un argument en faveur de la supériorité des décisions qui se prennent en démocratie ?


(source et plus d'infos : http://www.raison-publique.fr/article311.html dossier sur Raison Publique, consacré à la sagesse collective, issu d’un colloque organisé en mai 2008 au Collège de France par Jon Elster et Hélène Landemore)

0 commentaires